One month after the death of Mahsa Amini, the revolt against the obligatory veil did not weaken in Iran. Portée par des femmes mais aussi sotentue par des hommes issus from toutes les classes sociales, cette lutte n’est pas sans rappeler celle des premières féministes musulmanes qui se dévoilèrent au début du XXe siècle. Antretien.

C’est un acte hautement subversif. En brûlant leur voile, en investissant l’espace public la tête nue, les Iraniennes se dressent chaque jour un peu plus contre la République islamique. The death of Mahsa Amini has become a catalyst for cells and ceux who refuse to put a handkerchief on their rights and denounce a totalitarian theocratic power.

La révolte contre le voile obligatoire n’est pas nouvelle. Depuis de nombreuses années, des Iranianiennes s’opposent au contrôle de leur corps. Masih Alinejad, an Iranian activist exiled to the United States since 2009, launched several campaigns against the hijab on social networks: in 2014, “Ma liberté furtive”, in 2017 “Les mercredis blancs”. In 2018, 30 women had their veil removed. According to the police of Téhéran, elles avaient perturbé “l’ordre social”.


Le refus du voile est-il devenu l’étendard du féminisme iranen? Pour Leïla Tauil, head of department at the University of Geneva (Unité d’Arabe) and member of the association of the Center for Interdisciplinary Studies of Islam in the Modern World (UCL), comme de nombreuses féministes musulmanes à travers l’Histoire , les Iraniennes contestent un ordre social baso sur un fondement ” patriarchal” and une “sacralisation du voile”.

France 24 : La révolte contre le port du voile obligatoire en Iran est-elle féministe ?

Leila Tawil: C’est un mouvement spontané de contestation porté par des femmes acquises aux valeurs egalitaires portêts par les féministes. Il remet en question le patriarchat sacralisé à travers le voile. La contestation du voile est apparue dès l’instauration de la République Islamique par l’Ayatollah Khameini. Le 8 mars 1979, des milliers d’Iraniennes ont manifesté tête nue contre cette obligation. It was a feminist act. Qu’est-ce que le féminisme? C’est vouloir l’égalité totale entre les sexes. Or, le voile islamique est une contrainte vestimentaire féminine qui vise à domestiquer le corps des femmes. Elles doivent se coverr dès la puberté alors que les hommes peuvent se mouvoir liberente sans subir la moindre contrainte vestimentaire. The veil is also a powerful tool to control their sexuality: all physical contact with the opposite sex is prohibited outside marriage. Les hommes, eux, peuvent jouir d’une certaine liberté sexuelle avec la polygamie, particulier en Iran où, avec le mariage temporaire (entre 1 h et 99 ans), ils peuvent avoir des relationships sexuelles avec un nombre illimité de femmes.

Cette révolte resembles-t-elle aux unveilings qui se sont succédés au XXd siècle in Iran and the Maghreb ?

Les premières féministes arabes et iranennes appear au début du XXd the Middle Ages. Engagées pour les droits politiques des femmes, l’access à l’éducation mais aussi contre le colonialisme, elles s’opposent toutes au veilement. À l’époque, il s’agit d’un voile social, dénué de connotation religieuse: haïk en Algérie et au Maroc, le sefseri en Tunisie. Avec la Nahda, la renaissance arabe, des réformistes religieux ouverts aux valeurs modernistes critiquent le veilement des femmes. Sedike Daulatabadi, a pioneer of Iranian women [elle dirige le premier magazine féminin à partir de 1919, NDLR], milite publiquement tête nue. In 1923, Huda Shaarawi, president of the Egyptian Women’s Union, was in Egypt; puis dans les années 1930, la Tunisienne Bchira Ben Mrad et la Marocaine Malika El Fassi, les moudjahidates algériennes comme Djamila Bouhired… Toutes transgressent les norms patriarcales en s’engageant publiquement sans voile. Elles contestent ce patriarcat culturel qui impose le veilement social des femmes.

In 1979 l’avenement de la République Islamique opens l’islamisme mondialisé. Il se fonde sur le veilement des femmes et leur infériorisation sacralisée. Une infériorisation sociale, familiale, juridique et politique. En Iran et en Afghanistan, le veilement est imposé par le pouvoir; in Egypt and in Algeria, by society. L’activisme islamiste diffuse à grande échelle la thèse du voile obligatoire en se fondant sur un argumentaire d’autorité religieuse pour controler le corps des femmes et en même temps les instrumentaliser en tant que porte-étendard de leur idéologie.

Afghanistan, Saudi Arabia… la révolte des Iraniennes pourrait-elle inspirer, à plus ou moins long terme, un printemps féministe ?

Brûler le voile, c’est contester ouvertement l’islamisme et Islam d’État qui entérine l’inégalité des sexes. These femmes héroïques peuvent être des modèles d’identification et le point de départ d’une contestation féminine transnationale plus forte. Cet acte subversif peut inspirer toutes celles qui vivent une infériorisation juridique : l’autorité maritale, la polygamie, l’inégalité successionale.

Il existe des mouvements féministes très actifs depuis des decencias dans le monde arabe et qui pareuint revendique un État démocratique secularisé ou laïque founded on la séparation des pouvoirs et la garantie des libertés individuelles et droits sexuels. Arab-Muslim educated jeunesses, souvent assoiffées de liberté et de démocratie, are connected to the world through the Internet. C’est une force puissante qui peut devenir source de transformation sociale.

Considérez-vous le voile comme une religieuse obligation?

Dans le Coran, seulement deux versets sur 6 236 font allusion aux vêtements féminins sans jamais mentionner la chevelure à couvrir. “Prophète, dis à tes épouses, à tes filles, aux femmes des creyants de rêvetir leurs mantes (jalabîbihinna), sûr moyen d’être reconnues et d’escapar à toute offense. Dieu est toute indulgence, Miséricordieux.” (Surat 33, verse 59).

“Et dis aux creyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu’il en paraît et qu’elles rabattent leur voile (khumurihinna) sur leurs poitrines.” (Surat 24, verse 31)

Quand on estudié les exégètes coraniques des theologiens médiévaux, le voile est un signe de distinction entre les femmes libres, qui sont sommées de le porter, et les esclaves, constraints de le retirer. The Islamists have succeeded in a tour de force in transforming a veil of social distinction into a religious obligation for all women. L’objectif est de dominer, de domestique leur corps et de l’instrumentaliser en tant que porte-drapeau de leur projet de société founded sur une morale religieuse et patriarcale. Ils associent la femme veilée à la bonne musulmane.

The foundation of the veil is clearly patriarchal. Aussi, neither l’Ancien Testament, nor les Évangiles, nor le Coran ne parent du veilement de la tête. Ce sont les moralistes et les theologiens, des trois monotheismes confondus, qui ont inventé cette contrainte vestimentaire féminine. En brûlant leurs voiles, les Iraniennes represent a highly subversive act. Elles contestent un veilement sacralisé par l’islamisme.

Source by [author_name]