Scheme of operation of the Variomatic transmission. This system will be abandoned on the 55 qui était equipped with the Cléon engine of the Renault 8. Photo by DR

L’histoire des petites DAF débute par la volonté des frères Wim et Hubertus Van Doorne de créer une voiture, eux dont l’entreprise fabriquait des remorques, des pièces pour poids lourds puis des poids lourds à Eindhoven (Netherlands).

Ainsi naît la Van Doorne’s Automobiel Fabriekt, la DAF. They began in 1957 with a small car with two doors and four seats. The DAF 600 is presented in Amsterdam and its biscorned form makes it an exotic model.

Animée par un bicylindre à plat de 600 cm3 développant 22 ch, elle a comme partialité son inédite automatic automatic à variation continue. Le début d’une legende des villes.

Variomatic, la CVT des années soixante

Le Variomatic, c’est une creation d’Hubertus Van Doorne. Proprietaire d’une américaine avec boîte automatique, il a cherché à en greffer une sur sa petite voiture. Impossible en raison du manque de puissance.

Alors, il a le coup de génie : la variation continues. The system is composed of two pulleys at the front and two at the rear, connected by rubber belts and controlled by a centrifugal clutch. C’est en jouant sur l’écartement des poulies que la démultiplication change progressivelyment. C’est l’ancetre des boîtes à variation continuous, appreciated by the Japanese industry.

Pour l’anecdote, la marche arrière est commande par un inverseur, ce qui fait de la DAF la seule voiture capable de roler aussi vite en marche arrière qu’en marche avant.


L'intérieur de la 33 était assez vaste pour accueillier quatre adultes;  pourtant, il n'y a jamais eu que deux portes… Tout comme la Trabant.  Photo by RM Auctions

L’intérieur de la 33 était assez vaste pour accueillier quatre adultes; pourtant, il n’y a jamais eu que deux portes… Tout comme la Trabant. Photo by RM Auctions

De la Daffodil à la 33

If the DAF (Daffodil or jonquille) is petite (3.60 m long), it can accommodate four adults and its trunk is assez vaste pour contenir leurs bagages. Elle évoluera lentement au fil des années en conservant toujours son côté jouet. After the 600, the 30, the 31 and the 32, the DAF 33 appeared in 1967.

Dessinée par l’italien Michelotti, elle perd son côté exotic pour des lignes plus consensuelles, tout en utilisant toujours la même platforme. Son bicylindre passe à 750 cm3 et développement 32 ch, ce qui lui autorise 110 km/h en pointe.

La voiture des débutants et des mamies

Dans les années soixante, we don’t consider the DAF comme une vraie voiture, surtout dans nos pays Latin where the fait de quiner le manche est un symbole de virilité. In addition, the DAF se fait remarker par son aspect peu flatteur.

En fait, on la destine à une clientele minority: celle des conductors qui ne sont pas à l’aise en voiture, celle des femmes qui comprenten rien au changement de vitesse ou encore des farfelus pour qui ne pas jouer du levier vitesse n ‘est pas une forme de déchéance; autrement dit, les débutants.

Yet, the DAF is not rare in town, malgré ses inconvenients: belts qui se distendent et qui font tirer la voiture à gauche ou à droite, à l’accelération ou au freinage.


The length is 3.62 m and the weight is 670 kg.  The DAF 33 was petite on the outside but welcoming.  A la faveur de ce nouveau dessin, elle était become l'archétype de la voiture de ville.  Photo by RM Auctions

The length is 3.62 m and the weight is 670 kg. The DAF 33 was petite on the outside but welcoming. A la faveur de ce nouveau dessin, elle était become l’archétype de la voiture de ville. Photo by RM Auctions

Une reine des villes

From 1967 to 1974, 131,618 commercial examples of the DAF 33 were produced. La 33 s’est bien mieux vendue que les modèles précédents. The DAF 30 sells for 39,812; 56,200 for DAF 31 and 54,714 for DAF 32.

Les chiffres de la DAF 33 include de petits fourgons destiné aux postes et aux télécom Néerlandais. Très à l’aise en ville, la DAF 33 pouvait aussi partir à la campagne.

Le conducteur aurait alors à se servir de l’effet de “kick down”, comme sur une conventional automatic transmission, pour relancer la voiture pour doubler ou dans les côtes. The system artificially places the belt on a reduced diameter of the receiver cone, which gives a more short report to transmit more power.

At the time, it was the only petite car with a small cylinder capacity equipped with an automatic transmission.

Source by [author_name]