Un pic historique : 2,6 million de déclarations d’embauche

Au sein des entreprises françaises, le nombre de déclarations d’embauche atteint un “historic peak”, à hauteur de 2.6 million au troisième trimestre de cette année, “loin devant (+18%) le niveau du quatrième trimestre 2019, soit juste avant la crise du Covid”, a announce l’Urssaf jeudi. L’organisme chargé de collecter les cotisations sociales des entreprises précie, par ailleurs Que “sur un an les déclarations d’embauche de plus d’un mois augmentent de 6.3 %. »

Une progression portée par les CDD

A progression that remains carried by CDD hires for more than a month (+3.4% compared to the previous quarter), while CDI shows an increase of 1% during the same period cette année.

L’industrie affiche la plus forts hausse

Et tandis que c’était le sector tertiaire qui bénéficiait le plus de ces embauches supplémentaires, c’est now l’industrie qui affiche la plus forte progression à +5.1 % au troisième trimestre 2022, par rapport aux mois précédents, selon l Ursaf. Viennent ensuite le bâtiment et travaux publics, suivi du tertiaire.

Le climate des affairs se portent bien…

Cette hausse des déclarations d’embauche coincides with un autre indicatorur de gain d’activité économique, celui des climates des affairs. Despite the war in Ukraine and the energy crisis, it remained stable in October, according to statistics published on Thursday by Insee. Displayed at 102, this climate remains slightly superior to the national average for a long time, fixed at 100. And once again, the good news comes from the industry where the business climate is tied to 103, notably thanks to the carnets de commandes qui se remplissent à nouveau.

… Les grandes entreprises aussi

Et contre attente, l’inflation, la hausse des prix à la consommation et donc des taris de vente de produits manufacturés ont, par ailleurs, eu des effets profitables sur les chiffres d’affaires des grandes entreprises françaises. Le constructor automobile Renault publie, ce vendredi, un résultat net en hausse de 20 % (à 9.8 milliards d’euros) au 3e trimestre de cette année. Same causes, same consequences for the second company of the CAC 40, L’Oréal, which presents results in two figures, during the same period and even more (+25%) on the first nine months of the year année.

Source by [author_name]