Appartement plus vaste, loyer moins élevé, ambiance conviviale… la colocation est prisée à tout âge et peu importe la situation professionnelle des tenants. C’est ce que confirme, cette année encore, l’agence de location et de gestion en ligne Flatlooker in the last sketch *.

Des colocataires agês de 20 à 30 ans en moyenne

According to the Flatlooker study, 51% of roommates are between 20 and 30 years old, 28% are between 10 and 20 years old, and 17% are between 30 and 40 years old. Finally, 3% are between 40 and 50 years old and 1% are between 50 and 70 years old.

Leur situation professionnelle est assez hétéroclite. The part d’étudiants est bien entendu la plus forte avec 75.5 %. Arrivent ensuite les personnes en CDI (15.4 %), en CDD (5.7 %), les indépendants (0.8 %) or encore les intérimaires (0.7 %).

Côtés revenus, la repartition des colocalaires en France est pour près de la moitié (39%) des personnes ne touchant pas ou peu de revenus (mois de 500 € par mois). “Nous recevons de plus en plus de dossiers de personnes disposant d’un statut salariat et de revenus stable qui se tournent vers la colocation par adhesione, conscientes qu’il s’agit d’une plus pratique, économique et conviviale” Nicolas Goyer, co-founder of Flatlooker.

Nice, Lyon, Toulouse: la colocation, très intéressante

This year, it’s in Nice that the situation seems the most advantageous, with a rent economy of 27.4% en louant une chambre en colocation (€427 per month) compared to the location of a classic studio (588 € per month).

On trouve ensuite la ville de Lyon (17.6% ; €489 per month in shared accommodation, against €593 mensuels pour un studio), puis Toulouse (16.5%, €431 per month, against €516 per month).

La ville de Grenoble presents a gain de loyer moins élevé en colocation, mais tout aussi intéressant (11.4%; €385 per month for a room in colocation, against €435 per month for renting a studio).

Paris, Nancy, Clermont-Ferrand : 10% loyer savings

The less interesting rent gain is in Clermont-Ferrand with 4.5% (331 € per month for a room in colocation, against 346 € per month for renting a studio). À Paris, il n’est que de 5 % (€850 per month, against €985 per month), à Nancy de 8.8 % (€429 per month, against €470 per month) and à Bordeaux de 9.6 % (530 € per month, against 586 € per month).

Des proprietaires égamente gagnants

Pour les propriétaires, il est également très intéressant d’investir dans une colocation, indique Flatlooker. Un appartement 5 pièces se loue en moyenne 5% plus cher en colocation qu’en location classique. Pour un appartement 4 pièces, c’est 18% de plus. Enfin, un appartement 3 pièces va se louer 10% plus cher en collocation.

“Les petites surfaces avec de bons rendements sont deveunes de plus en plus rares dans les grandes métropoles françaises,” emphasizes Nicolas Goyet. Durant les trois dernières années, les investisseurs dans l’ancien se sont strongly turnednés vers la rénovation de biens plus grands qu’ils louent en collocation. Ces biens sont plus facilis à trouver et leurs rendements sont plus attractifs. »

* Menée sur 3,000 personnes en colocation chez Flatlooker et sur 1.2 million de données publiées entre 2021 et 2022.

Source by [author_name]