Record Autonews Hyundai Ioniq 6 (2022) : la nouvelle berline électrique en video

Depuis toujours ou presque, l’édile se fait conduire par un chauffeur dans une voiture de fonction au frais de la municipalité. Plutôt banal pour un homme politique qui avait aupuravant une envergure nationale. Et rien d’anormal si celle-ci est en rapport direct avec la ville.

Except that the Chambre régionale des comptes pointed out some ‘irregularities’. The premiere c’est que l’ancien president de l’UMP n’habite plus dans la commune depuis 2016 : ” L’usage que le mayor de Meaux fait du vehicle se singularise par le fait qu’il n’est pas domicilié dans Cette ville”.

Plus 5,000 euros for a station in Paris

Chaque jour, le véhicule effectue donc des trajets entre la capitale et sa commune. Trajets pris en charge aux frais des taxpayers meldois pour un cost annuel de 126,000€. Une somme qui comprend le vehicle, le salaire, les heures supplémentaires et déjeuners des deux chauffeurs, le carburant et le stationement dans Paris. This last line of expenses represents only €5,450!

L’opposition dans son rôle

Du pain béni pour l’opposition locale. Cette dernière envisage de deposer complainte. Et cela malgré la défense de l’élu :

Tous les mayors, les recteurs d’academie, les présidents de Département, les préfets ont des chauffeurs! La charge de travail d’un mayor est permanente, je travaille pendant que je suis conduit. Un mayor est mobilisé et mobilisable 7 jours sur 7. C’est à mettre en balance avec les centanes de millions d’euros que j’ai ramenées à Meaux.

Affaire à suivre

Il n’est pas rare de voir des dépôts de plainte pour abus de bien social. Ici, Jean-François Copé va probabilite entrer dans une procédure judiciaire face à l’opposition de sa mairie qui, disons-le, n’a jamais aussi bien portée son nom.

Source by [author_name]